NEWSLETTER JUIN 2018

Notre visite à Katmandou en mai dernier (2018)

En mai dernier je suis donc parti avec Perrine Plouin, notre trésorière, et mon épouse pour quelques jours à KTM afin de prendre contact avec vos filleuls. Nous avons eu un programme chargé !

Accompagné de Suman, nous avons commencé par aller voir les équipes de foot entrainées par Tséring sous la responsabilité de Kamal.



Sur un terrain à l’écart du centre de KTM, où paissaient tranquillement quelques vaches, il y avait une bonne vingtaine de gamins équipés parfois de bric et de broc mais qui avaient tous une envie folle de jouer, parfois avec talent !


Ils se préparent pour la Garuda Cup qui aura lieu comme d’habitude fin juin. Grande nouveauté, cette année nous avons été contacté par un club de Nice qui va venir à KTM pour y participer. La responsable de ce club, Marion, compte bien ne pas s’en tenir là. Elle va déjà nous apporter plein de matériel de foot pour nos jeunes et verra ensuite avec Jérôme comment organiser des relations plus durables. Je servirai de relai en France.


Ensuite nous avons parcouru KTM en jeep dans tous les sens toujours avec Suman et je suis bien incapable de vous dire dans quels quartiers nous sommes allés ! (Il va sans dire que ce ne sont pas les quartiers touristiques que nous avons visité !)

Nous sommes également allés visiter trois des quatre écoles reconstruites par Garuda en dehors de KTM par des pistes difficiles ou des chemins dignes des meilleurs treks !

Dans une des écoles, à Kavré, une structure de soins a été ouverte et Françoise Edou y a donné une formation aux premiers soins d’urgence grâce à du matériel donné par Pharmacie Humanitaire Internationale.

Nous avons ainsi pu rencontrer la quasi totalité de vos filleuls soit dans leurs écoles, soit dans leurs familles. (Il n’y a qu’une gamine de Pokhara que nous n’avons pas pu aller voir).

Dans quelques occasions nous avons eu le temps de parler assez longuement (par l’intermédiaire de Suman) avec les enfants, d’autres fois malheureusement ces rencontres ont été un peu trop brèves à mon goût. L’année prochaine il faudra que nous prenions plus de temps pour avoir un contact plus approfondi avec eux.

Leurs conditions de vie sont dans l’ensemble assez précaires. Les plus chanceux habitent des maisons en « dur » au confort parfois rudimentaire, d’autres résident, depuis le tremblement de terre, dans des baraques en tôle ondulée souvent exiguës.

Cependant, ce qui est frappant chez tous ces enfants et leurs parents quand ils étaient présents, c’est leur sens de l’accueil et leur bonne humeur qui se traduit par de grands sourires !

Tous les enfants sont scolarisés et, dans l’ensemble, marchent bien en classe. Ils étaient très fiers de nous montrer leurs cahiers ou leurs livres !

Si les enfants, surtout les plus jeunes, ne comprennent pas toujours bien qui sont ces étrangers qui viennent leur rendre visite rapidement, les parents ou l’entourage est, lui, bien conscient de l’aide apporté par Garuda et tous nous ont chaleureusement remercié.

Ce fut donc pour nous trois un premier contact intense avec la réalité de Garuda sur le terrain et j’ai beaucoup fait rire les enfants en leur disant que c’était moi désormais la « new Catherine » mesurant ainsi combien Catherine Leprince avait laissé son empreinte chez tous ces enfants et l’importance du travail accompli.

Il est évident, compte tenu du jeune âge de la majorité des filleuls, qu’il ne faut pas vous attendre à une belle lettre écrite « spontanément » pour la fin de l’année ! Certains le feront peut-être ???

Dans la mesure du possible j’essaierai d’obtenir de nos équipes sur place au moins un bulletin scolaire par an et par enfant, peut-être une photo dans le courant de l’hiver ... sinon il faudra attendre notre prochain passage à KTM !

Si vous souhaitez communiquer avec votre filleul sachez que le courrier postal ne fonctionnera pas, par contre envoyez-moi lettres et/ou photos. Par le biais de Jérôme et des voyageurs de Basecamp je pourrai les faire acheminer à leur destinataire.

Si vous allez au Népal, bien entendu, Basecamp peut s’organiser pour que vous puissiez rencontrer votre filleul, vous pourrez à ce moment là faire plus amplement connaissance et lui remettre de petits cadeaux.

Au nom de tous les enfants et des équipes de Garuda et Basecamp, nous vous renouvelons, une fois encore, tous nos remerciements.

Perrine Plouin, Jérôme Edou, Jacques Girodet

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

©2020  GARUDANEPAL 

Created by Jonathan Edou