©2019  GARUDANEPAL 

Created by Jonathan Edou

Ecrivez-nous:

garuda@garudanepal.org

ECOLE PRIMAIRE

SUNKOSHI JANA VIKASH

Nom de l’école: Sunkoshi Janavikash Primary School

Adresse : Kolati VDC, Apaghat (MadjiGaun)
Fondée en 1990 – 45 élèves

Après le tremblement de terre : Les deux bâtiments scolaires sont évalués « rouge », totalement hors norme de sécurité. Les murs effondrés, les fondations insuffisantes et seules les structures métalliques peuvent être réutilisées. Vingt élèves fréquentent encore l’école pendant les travaux, les autres rejoignent en 2h une école au sommet de la montagne, ce qui n’est pas possible pour les plus jeunes. Tout le village est effondré, les villageois vivent dans des abris de tôles ondulées, de bambous et de branches tressées.  

Nouvelle structure de quatre bâtiments : construction de deux nouveaux bâtiments, l’un pour des classes et l’autre pour toilettes et douches, et reconstruction des deux anciens après démontage, nouvelles fondations, piliers et ceinture en béton armé. Le nouveau terrain acheté permet d’augmenter la surface disponible pour la création par exemple d’un dispensaire médical ou lieu de formation. L’emplacement des bâtiments a été modifié : les 2 bâtiments parallèles d’origine ont été remplacés par 3 bâtiments en u ouvrant un grand espace central propice aux jeux ou à d’autres activités.

 

Etat d’avancement mi-novembre :

  • Deux bâtiments sont presque terminés (fondations, chape, murs et toit). Les enduits et sols sont à faire dans le 2ème bâtiment.

  • Nouveau bâtiment (3): fondations et chape terminées, murs à moitié terminés.

  • Nouveau bâtiment sanitaire: fondations et chape terminées, incluant la structure nécessaire pour l’installation au biogaz prévue (méthanisation du human waste, le gaz produit sera utilisé pour la cuisine).

 

Futur :

Le gros œuvre de l’école devrait être fini en février 2017, ce qui laissera le temps nécessaire à l’aménagement des classes pour la nouvelle année scolaire qui commencera en avril 2017.

Dans cette école très isolée par sa situation géographique, il faudrait envisager la construction d’une petite maison permettant d’accueillir soit des professeurs, soit des stagiaires, soit même des bénévoles susceptibles d’aider au développement des enfants et de tout le village.